Fruit de la recherche de maîtres chinois issus d’un autre temps, le Qi Gong est fondé sur la connaissance de la circulation de l’énergie vitale dans le corps, reliée elle-même à la terre et au cosmos. Le Qi Gong signifie « travail, maîtrise » de cette « énergie ».

Alors qu’es aquo ?

Le Qi Gong fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. D’abord tenu secret et transmis de génération en génération, il s’est affiné entre le 14ème et le 17ème siècle pour donner naissance à la pratique que l’on connait aujourd’hui.

C’est une gymnastique qui associe la respiration et la concentration à des mouvements courts, simples et variés, pratiqués en douceur, avec un rythme lent. Ces mouvements ont pour but de stimuler la circulation de l’énergie d’une partie du corps à l’autre, de telle sorte qu’un rééquilibrage général puisse s’installer. Des techniques de visualisation aident à accompagner et sentir cette circulation. Le souffle tient aussi une part importante et se cale au rythme des mouvements, le tout apportant rapidement un apaisement et une détente profonde.

Le Qi Gong se pratique généralement en groupe pour apprendre les mouvements au plus juste. Des phrases très imagées aident à mémoriser les gestes : « soutenir la porte céleste avec la main », « le rhinocéros se tourne pour regarder la lune », « la poule protège ses poussins avec ses ailes »… toute une poésie en soi !
De nombreux adeptes effectuent ensuite leurs exercices seuls chez eux ou quand la situation le requiert.
Guy, 74 ans, a fait discrètement certains exercices dans l’avion qui l’amenait à Sydney, pour arriver en pleine forme après 25 heures de voyage. Chaque semaine depuis 5 ans, il pratique le Qi Gong pendant 1h30. « Ces gestes faits avec conscience, accompagnés par une respiration plus profonde m’apportent de l’harmonie et un rééquilibrage physique. C’est toute une symétrie qui s’installe dans mon corps grâce aux mouvements des bras et des jambes. Pour moi, c’est une véritable gym de santé et je ne suis pas prêt d’arrêter ! ».
En France, il y a quinze ans on comptait 10 000 pratiquants ; on en recense aujourd’hui 60 000, dont 40 % d’hommes. Alors si on s’y mettait ?

QiGong

Les bienfaits du qi gong

En pratique régulière, c’est prévenir l’apparition de maladies. Le sang et le Qi circulent plus librement dans le corps et les méridiens. Le yin et le yang s’harmonisent, le corps s’auto-rééquilibre et l’énergie vitale s’accroit. Chaque posture a une action équilibrante sur les organes internes (cœur, poumons, foie, rate, reins). Avec peu de pratique, on ressent les effets bénéfiques, tels que la diminution du stress et une meilleure concentration. Les systèmes endocrinien et digestif s’améliorent. Le rythme du métabolisme s’équilibre. L’absorption de l’oxygène dans le corps se fait mieux. Cet « Art énergétique » apporte aussi centrage et calme mental, par la concentration sur les postures.
Corps tonifié bien que détendu, organes vitalisés, esprit apaisé : une gymnastique miraculeuse !

Les « BA DUAN JIN »

Parmi la grande variété de styles et d’écoles de Qi Gong qui fleurissent en occident on y retrouve une série d’exercices très anciens, les « BA DUAN JIN » traduit par Les « Huit pièces de brocart ». Ils représentent une belle  synthèse  des exercices de santé chinoise. Il existe plusieurs variantes des « BA DUAN JIN », mais les principes de base restent les mêmes.

PETIT clin d’œil dans le mouvement de l’énergie…

8pieces-de-Brocart