Les trois bises de Montpellier, le baiser sur la joue, le bisou sur le front, le poutou sur le ventre, le p’tit dans le cou, le vrai kiss avec la langue… Le 6 Juillet, journée mondiale du baiser, embrassez qui vous voudrez !

Synonyme de lien amical ou amoureux, le baiser nourrit l’attachement. Notre sétois ignorait que « les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics » utilisent 34 muscles et stimulent leur production d’endorphine et d’ocytocine. De plus, 80 millions de bactéries sont échangés (vite, n’y pensez plus) pour digérer les repas partagés et résister aux infections communes.

Mais s’embrasser c’est surtout ouvrir ses bras et s’étreindre mutuellement. C’est coller les corps et créer un espace sacré autour du cœur, pour un grand réconfort partagé. Une embrassade aimante apaise, stabilise le rythme cardiaque et améliore le bien-être.
Y a plus qu’à !

Pour poursuivre le sujet, relire « le petit livre des gros câlins » et chercher les bras aimants d’Amma lors d’une de ces venues en France, tout comme l’ont déjà fait plus de 24 millions de personnes !